top of page

Levain de la Fraternité

Chers amis de l'ADMA,

nous sommes à présent au milieu de l’année 2023, nous avons vécu intensément la fête de Saint François de Sales à la conclusion du 400ème anniversaire de sa naissance, la fête de notre père Saint Jean Bosco et maintenant nous nous préparons à vivre le temps du Carême; un temps de réflexion, de désert et de préparation à cet événement, à cette promesse qui a transformé notre existence pour toujours : la résurrection de Jésus.


Et c'est précisément dans la perspective du Carême que l'invitation est de profiter de ce temps pour faire résonner à nouveau les paroles de l'étrenne, afin qu'elles ne restent pas une invitation isolée, mais qu'elles entrent en profondeur, accompagnent notre chemin et deviennent une nourriture pour alimenter les petites résurrections quotidiennes de l'homme.


Il serait bon de réfléchir en ce moment à la nécessité d'être dans le monde, l'un pour l'autre, cette petite quantité, parfois aussi imperceptible que la poussière, qui semble se perdre inutilement dans quelque chose de trop vaste ; pourtant, elle n'est jamais inutile, au contraire, elle est vivante et elle a la capacité de bouger et d'agir de façon mystérieuse et silencieuse.


Tout comme le royaume de Dieu, qui, comme le dit l'Écriture, "... il ne vient pas de manière à attirer l'attention, et personne ne dira : le voici, ou le voilà...". Car le royaume de Dieu est au milieu de vous." (Lc17, 20-21)

Être petit, mais être capable de donner la vie, de fermenter, de faire du levain. Nous pourrions demander dans la prière, tous ensemble, la grâce et le courage d'adopter cette attitude.


Et dans ce Carême, nous nous engageons, en tant qu'association, à vivre les conditions essentielles pour que le miracle du levain du Royaume de Dieu se produise à nouveau :


  1. Ayez l'humilité de reconnaître qu'"être du levain" est avant tout un don à demander. Nous ne sommes pas du levain par nous-mêmes, mais seulement si l'Esprit Saint nous rend tels ;

  2. Rappelez-vous que le levain est comme une poussière faite de mille grains ou comme une pâte molle capable de s'effriter. Nous ne serons jamais du levain par nous-mêmes, mais seulement ensemble, en nous alliant et en collaborant de manière coresponsable pour que la paix revienne, que la pauvreté diminue et que la création soit respectée ;

  3. Sachant que si le levain reste du levain, il devient mauvais ; pour que cela n'arrive pas, le levain se mélange à la farine. Ce n'est qu'en ayant le courage de se mêler aux gens, sans a priori ni préjugés, conscients des problèmes qui affligent l'humanité, que nous aurons et serons du pain parfumé et rompu ;

  4. Enfin, savoir que le meilleur pain nécessite le temps de l'attente et la délicatesse du repos. Soyons dociles et sereins en remettant toujours nos activités, nos efforts, nos intentions au Seigneur; en sachant attendre comme Marie, sans perdre l'espoir, en chérissant la joie, en lisant la beauté et en acceptant de voir la farine monter seulement selon le timing de Dieu.


Bon cheminement dans l'attente de la résurrection de notre Seigneur Jésus.


Renato Valera, Presidente ADMA Valdocco.

Alejandro Guevara, Animatore Spirituale ADMA Valdocco.

Comments


LogoAdma2015PayoffADMA-OnLine_edited.png
bottom of page