top of page

NOUS NOUS ENGAGEONS À …

Le quatrième chapitre du parcours de formation proposé par l'ADMA Primaire Turin Valdocco se réfère à l'article 4 du Règlement qui traite de l'engagement personnel des membres.


Celui qui adhère à l'Association accepte l'appel à vivre la vie chrétienne selon la spiritualité salésienne, choisit d'ancrer sa propre vie à Jésus Eucharistie et à Marie Auxiliatrice, et par ce choix s'engage à faire sien un style de vie à porter en famille, au travail, dans les rapports ecclésiaux, sociaux et d'amitié. Il s'agit d'un style qui vise à unifier la vie et l'apostolat, où le premier engagement de chacun est la participation personnelle à la vie liturgique, à la prière et aux sacrements, pour être toujours accompagné et soutenu par la grâce. En particulier, l'Eucharistie est le moment privilégié de la rencontre réelle avec le Ressuscité dans la Parole et le Pain. Dans la relation d'amour avec Jésus, nous comprenons aussi l'importance du recours fréquent au sacrement de la réconciliation, pour faire l'expérience de l'étreinte miséricordieuse du Père qui nous donne la guérison de nos péchés et la force de recommencer.

L'engagement à participer à la vie liturgique est étroitement lié à celui de vivre et de diffuser, selon l'esprit de Don Bosco, la dévotion à Marie Auxiliatrice, modèle insurpassable d'union avec Jésus et aide admirable pour notre participation à sa vie de Grâce.

Moments privilégiés pour vivre et diffuser la dimension populaire de la dévotion à Marie Auxiliatrice, pour créer un esprit de communion entre tous les groupes dispersés dans le monde et pour demander des grâces pour toutes les personnes qui se confient à nos prières, sont les pratiques de piété populaire que chaque associé s'engage à renouveler, à renforcer et à vivre. La commémoration du 24 de chaque mois, le Rosaire, la neuvaine préparatoire à la fête de Marie Auxiliatrice, la bénédiction de Marie Auxiliatrice, les pèlerinages aux sanctuaires mariaux, les processions et la collaboration à la vie paroissiale.



Parmi les diverses pratiques de piété populaire, le Rosaire revêt une importance fondamentale, comme nous l'a enseigné saint Jean-Paul II dans sa lettre apostolique Rosarium Virginis Mariae:

"Le Rosaire de la Vierge Marie, dans la sobriété de ses éléments, concentre en lui la profondeur de tout le message évangélique, dont il est presque un condensé. [Avec lui, le peuple chrétien se met à l'école de Marie, se laissant initier à la contemplation de la beauté du visage du Christ et à l'expérience de la profondeur de son amour [...] Le Rosaire nous transporte mystiquement aux côtés de Marie, qui s'engage à suivre la croissance humaine du Christ dans la maison de Nazareth. Cela lui permet de nous éduquer et de nous façonner avec la même sollicitude, jusqu'à ce que le Christ soit pleinement formé en nous. Cette action de Marie, totalement fondée sur celle du Christ et radicalement subordonnée à elle, n'empêche nullement l'union immédiate des croyants avec le Christ, mais la facilite. C'est le principe lumineux exprimé par le Concile Vatican II, dont j'ai fait l'expérience si forte dans ma vie, en en faisant le fondement de ma devise épiscopale: Totus tuus. Une devise, comme on le sait, inspirée par la doctrine de saint Louis-Marie Grignion de Montfort, qui expliquait ainsi le rôle de Marie dans le processus de conformation de chacun de nous au Christ : "Toute notre perfection consiste à être conformés, unis et consacrés à Jésus-Christ. C'est pourquoi la plus parfaite de toutes les dévotions est donc incontestablement celle qui nous conforme, nous unit et nous consacre le plus parfaitement à Jésus-Christ. Or, comme Marie est la créature la plus conforme à Jésus-Christ, il s'ensuit que, de toutes les dévotions, celle qui consacre et conforme le plus l'âme à Notre Seigneur est la dévotion à Marie, sa sainte Mère, et que plus l'âme lui est consacrée, plus elle sera consacrée à Jésus-Christ". Jamais comme dans le Rosaire, le chemin du Christ et le chemin de Marie n'apparaissent aussi profondément unis".


Faire partie de l'ADMA engage les membres à imiter Marie, en cultivant dans leur propre famille un milieu chrétien d'accueil, d'hospitalité, d'écoute, d'aide concrète et de disponibilité généreuse. C'est l'esprit de famille que Don Bosco a voulu vivre aussi au Valdocco, dans la pédagogie propre au Système Préventif.

L'imitation de Marie nous fait partager sa sollicitude maternelle pour le salut de l'humanité, en particulier des jeunes et des pauvres, dans les paroisses auxquelles nous appartenons, comme expression concrète de la communion avec l'Église locale et manifestation du charisme salésien dans le milieu où nous sommes insérés. L'engagement apostolique et éducatif devient aussi un engagement vocationnel pour prier et soutenir les vocations laïques, religieuses et ministérielles dans l'Église et dans la Famille salésienne.

Enfin, chaque associé s'engage à vivre la spiritualité de la vie quotidienne, en suivant l'exemple des attitudes évangéliques de Marie :

- Fiat – Se fier: docilité et disponibilité à la volonté de Dieu ;

- Stabat – Se confier: fidélité et persévérance à l'heure de l'épreuve et de la croix ;

- Magnificat - Sourire: action de grâce pour les grandes choses que Dieu accomplit en nous et parmi nous.

À cet égard, nous notons que la devise "Se fier, Se confier, sourire" est également le titre de la Lettre du Recteur Majeur, Don Angel Fernandez Artime, à l'occasion du 150ème anniversaire de la fondation de l'ADMA, dans laquelle il souligne que l'engagement des membres est précisément de suivre un chemin de sainteté dans la vie quotidienne : "Cet "itinéraire de sanctification et d'apostolat salésien", [...] est facile à suivre et il est orienté vers un bonheur sans fin. Saint François de Sales et Don Bosco ont présenté la sainteté non pas comme un chemin réservé à des privilégiés, mais toujours comme un appel pour tous, où qu'ils se trouvent, quel que soit leur état de vie [...] Il s'agit avant tout d'un chemin de sainteté à vivre en famille, en donnant un témoignage positif, principalement par la persévérance dans l'amour entre les époux, entre les parents et les enfants, entre les frères et les sœurs, entre les jeunes et les personnes âgées. [Ce qui est le plus fascinant dans cet appel à la sainteté, c'est qu'il ne s'agit pas de faire des choses spéciales, hors de l'ordinaire, mais de laisser sérieusement l'Esprit Saint agir dans le cœur, au plus profond de ce que nous sommes et ressentons, en continuant à étudier, à travailler, à avoir des relations, des amitiés, des services, des camps d'été, des chants... tout...".


Gian Luca e Mariangela Spesso

Posts récents

Voir tout

Comments


LogoAdma2015PayoffADMA-OnLine_edited.png
bottom of page