top of page

X LA JOURNÉE MONDIALE DE LA FAMILLE

Un Colle Don Bosco coloré et ensoleillé, avec de nombreuses voix, des chants et beaucoup d'enfants et de jeunes : c'est ainsi qu'elle est apparue à ceux qui ont participé à la 10e Rencontre mondiale des familles le dimanche 26 juin 2022.

L'événement, né à l'initiative du pape Jean-Paul II en 1994 et qui en est à sa dixième édition, a pris cette année, à la demande du pape François, une forme encore plus belle, car il a revêtu un caractère généralisé et localisé dans les différents diocèses et sanctuaires.

La Famille Salésienne (représentée par les Salésiens Coopérateurs, l’Adma et la Fraternité Contemplative Marie de Nazareth), qui a toujours joué un rôle de premier plan dans l'éducation familiale, a géré l'organisation avec les associations du Forum de la Famille et le Diocèse de Turin.

Dès les premières lueurs de l'aube, les 80 volontaires se sont réunis pour préparer l'accueil des 500 familles du diocèse qui ont commencé leur journée par un mini-pèlerinage du grand pré jusqu'à la basilique. Répartis en petits groupes, à pied, consacrés et consacrées, laïcs, jeunes et adultes, ils ont parcouru les sentiers empruntés par Don Bosco pour prier le chapelet et confier à Marie les situations de joie, mais aussi de souffrance et de douleur que beaucoup vivent.

Dans une basilique supérieure bondée, tout le monde s'est ensuite réuni à 10h30 pour la Sainte Messe célébrée par l'archevêque de Turin et évêque de Suse, Mgr. Roberto Repole, et concélébrée par le père Mario Aversano, directeur du Bureau de la Pastorale de la Famille, le père Alejandro Guevara, animateur spirituel mondial de l'Association Marie Auxiliatrice, et le père Tiziano Baracco du Noviciat salésien ; le père Michele Molinar, vicaire provincial, a coordonné les aspects de la célébration. « Cet évangile nous dit qu'il n'y a pas de familles statiques, mais des familles dynamiques », a souligné l'archevêque, « Et ce dynamisme concerne aussi leur vie spirituelle ». De même, nos familles sont un des lieux privilégiés pour l'annonce de l'Évangile, avec un style qui ne force pas, ne viole pas, mais respecte pleinement la liberté de l'autre. Enfin, nos familles suivent le Seigneur dans la mesure où nous nous regardons et nous nous aimons entre époux, entre parents et enfants, sachant toutefois que personne ne pourra jamais prendre la place de Jésus-Christ ».



La fête s'est ensuite poursuivie dans l'après-midi avec les témoignages de nombreuses réalités du diocèse : sermig, Familles Nouvelles, les Coopérateurs salésiens de la maison Michel Rua de Turin, la Communauté du Pape Jean XXIII, Rencontre de mariage, Forum des associations familiales. Ils ont tous souligné la beauté d'être une famille aujourd'hui, mais aussi les défis qu'ils ont dû relever et ceux qui les attendent. Avec un fil conducteur pour toutes les expériences : ce n'est qu'ensemble et à la suite de Dieu que l'on peut réussir ce voyage, qui n'est pas toujours facile et parfois fatigant.


Enfin, nous ne pouvons oublier les jeux "à l’époque" qui ont ravi les enfants, avec leurs parents et grands-parents, organisés par la coopérative "Animando".

Dans la maison de Don Bosco et de Mamma Margaret, sous le regard de Marie, les familles ont partagé une journée de joie, d’espérance et de prière, se redécouvrant comme des communautés en chemin, leur confiant leurs espoirs, leurs soucis et leurs attentes.



Comments


LogoAdma2015PayoffADMA-OnLine_edited.png
bottom of page