"Marie, je vous donne mon coeur, qu'il soit toujours à vous!" Saint Dominique Savio

4 maggio 2022

2015%20-%20Torino%20(7)_edited.jpg

Dominique Savio avait une profonde dévotion à la Vierge, qu'il aimait d'un amour sincère et filial. Avec ces simples mots: "Marie, je vous donne mon cœur, qu'il soit toujours à vous", il se consacre à Marie en décembre 1854 (lorsque le pape Pie IX proclame le dogme de l'Immaculée Conception).


En 1856, avec l'approbation de Don Bosco, il fonde la "Compagnie de l'Immaculée", à la fois pour honorer le culte de la Vierge et pour aider tant d'âmes à être sauvées. Le but dans lequel la société a été fondée était d'assurer la protection de l'Immaculée Conception en poursuivant deux objectifs principaux : exercer et promouvoir des pratiques de piété et de charité au nom de Marie et se confesser souvent.


Les membres, outre le port dévot d'une médaille, devaient avoir "une confiance sincère, filiale, illimitée en Marie, une tendresse singulière envers Elle, une dévotion constante" et devaient être "aimants envers leur prochain et exacts en tout."
Enfin, il conseille à tous les frères adhérents à la Compagnie "d'écrire les Saints Noms de Jésus et de Marie d'abord dans leur cœur et dans leur esprit, puis sur les livres et sur les objets qui pourraient tomber sous leurs yeux."


Dans la Compagnie, chaque membre devait s'occuper de "clients" qui, dans leur langage secret, étaient les garçons (indisciplinés ou facilement insultés) dont chaque membre devait devenir l'ange gardien jusqu'à ce qu'il puisse les remettre sur le droit chemin.


A presque quinze ans, en mars 1957, neuf mois après avoir fondé la Compagnie, Dominique meurt, laissant derrière lui une grande leçon pour les jeunes de tous les temps : être dans un groupe, c'est avant tout s'entraider pour devenir de bons chrétiens.


Don Bosco, peu après la mort de Dominique, demanda en rêve au jeune homme ce qui le réconfortait le plus au moment de sa mort, et il répondit : "l'aide de la Vierge".

Invoquons l'intercession de ce petit et grand saint en lui demandant le don de sa confiance en notre Mère du Ciel :

 

Angélique Domenico Savio

qui à l'école de St. Jean Bosco

appris à marcher sur les chemins de la sainteté de la jeunesse,

aide-nous à imiter ton amour pour Jésus,

ta dévotion à Marie, ton zèle pour les âmes ;

et nous rendre aussi, en proposant de mourir plutôt que de pécher,

nous pouvons obtenir notre salut éternel. Amen.