La joie de Saint Artémide Zatti

1 novembre 2022

2015%20-%20Torino%20(7)_edited.jpg


Le Dr Ecay, médecin de l'hôpital, lui a demandé un jour : "M. Zatti, comment faites-vous pour rester toujours de bonne humeur ?". Ce à quoi Zatti a répondu : "C'est facile, docteur : avaler l'amer et cracher le doux."

Avoir un visage joyeux et réagir avec humour, même dans les circonstances les plus difficiles, découle d'un cœur en paix avec Dieu et qui se sent aimé de Lui, qui sait relativiser les situations, en identifiant l'essentiel.

Peut-être que M. Zatti aurait pu répondre par un argument axé sur la théologie de la vie religieuse à cette personne envoyant ses salutations à sa femme... mais sa réponse a été différente. Il a également compris que la vocation du salésien coadjuteur est un peu plus méconnue et incomprise, avec parfois même un manque de reconnaissance sociale étant donné la valeur que la société accorde à la figure du prêtre. Mais cela n'inquiète ni n'attriste Zatti. Il comprend que l'essentiel reste les "personnes" - Da mihi animas, caetera tolle - et leur bien-être, et il s'y consacre.

Les infirmières qui l'ont parfois surpris à 5h30 du matin, avant la prière avec la communauté salésienne, prostré dans la chapelle, le visage appuyé au sol dans une profonde prière, savent où Zatti a trouvé la force de continuer sur le chemin parfois cahoteux et difficile du service aux autres."