top of page

Adma : d'où venons-nous ?


ADMA est une association de laïcs qui, fidèles au charisme de Don Bosco, prennent eux-mêmes l'engagement de vivre leur vie quotidienne en imitant Marie et en se mettant comme des enfants sous son manteau. Les parcours de formation chrétienne, de prière, d'apostolat et de service proposés par l'Association sont simples, caractérisés par un style familial et ouverts à tous. Le partage de ces chemins peut amener progressivement les personnes qui s'en approchent à faire grandir le désir d'adhérer à l'association, ce qui ne doit pas tant être interprété comme un "engagement", mais plutôt comme "l'accueil d'un cadeau", celui de prendre Marie chez soi, de vivre avec son aide et à son école l'itinéraire de la foi et de la suite de Jésus. Pour que l'adhésion ne soit pas quelque chose de formel ou de superficiel, mais quelque chose de convaincu et d'intentionnel, les aspirants se voient offrir une période de préparation qui, dans les diverses réalités locales du monde, prend des formes et des moments différents. En tant qu'ADMA Primaire de Turin Valdocco, nous souhaitons présenter, dans une série d'articles mensuels, un résumé du parcours de formation que nous avons adopté et que nous souhaitons partager afin que chaque groupe local puisse y puiser des idées à appliquer dans son propre contexte. En particulier, le matériel proposé vise à souligner les éléments essentiels que les membres doivent chercher à vivre concrètement dans leur expérience de foi.

Les différents chapitres du cours de formation se concentrent principalement sur les aspects spirituels de l'Association, ne rappelant que de manière essentielle ceux liés à l'organisation. L'accent est mis principalement sur la vie de foi de chaque membre, puisque le but premier de l'Association, selon la volonté de Don Bosco, est la défense de la foi des personnes et la promotion d'un chemin de sainteté. Le parcours est subdivisé en 8 étapes, que les articles du règlement de l'association retracent. Nous commençons immédiatement en proposant la première de ces étapes.


1. D'OÙ NOUS VENONS

Le point de départ du parcours de formation se réfère à l'article 1 du Règlement de l'Association, qui a pour thème l'Acte fondateur de l'ADMA.

C'est Don Bosco lui-même qui a fondé l'Association, le 18 avril 1869, et lui a donné son premier règlement. Cet événement doit être considéré en étroite corrélation avec la construction du sanctuaire de Marie Auxiliatrice, consacré et inauguré moins d'un an auparavant, le 9 juin 1868. Avec la basilique, Don Bosco a littéralement vu se réaliser son célèbre rêve de 1844, dans lequel la Vierge Marie, sous les traits d'une bergère, lui avait fait voir "une église stupéfiante et haute", à l'intérieur de laquelle se trouvait "une bande blanche, dans laquelle était écrit en grosses lettres : HIC DOMUS MEA, INDE GLORIA MEA". De nombreuses personnes, surtout parmi le peuple, avaient contribué à la construction du sanctuaire en signe de gratitude pour les grâces reçues de Marie Auxiliatrice. Confronté à cette réalité, Don Bosco décide de réunir les personnes qui expriment spontanément leur dévotion mariale dans une association visant à "promouvoir les gloires de la divine Mère du Sauveur, pour mériter sa protection dans la vie et surtout à l'article de la mort".


Le nom donné par Don Bosco à l'association - ADMA - signifiait Association des Dévots de Marie Auxiliatrice. Il est donc nécessaire de s'arrêter un instant sur le sens du mot "dévots". Saint François de Sales enseigne que la "vraie dévotion" a trait avant tout à l'amour de Dieu, car elle n'est rien d'autre que l'amour authentique que nous recevons de Dieu (grâce) et qui nous rend capables de correspondre à ses dons (charité). C'est pourquoi les "dévots" sont ceux qui "volent" sur le chemin de la sainteté, car la "vraie dévotion" perfectionne en eux chaque action et chaque travail, du plus petit au plus grand, les rendant plus amicaux et sympathiques, plus courageux et prêts à se donner, chacun selon sa vocation et sa mission dans l'Église.


Don Egidio Viganò, le septième successeur de Don Bosco à la tête de la Congrégation salésienne, explique également que la dévotion se traduit par des attitudes de vie et une activité apostolique et nous invite:

"Ramenons la Vierge à la maison ! Ainsi, nous serons des "disciples bien-aimés", car nous prendrons mieux soin de notre filiation baptismale et nous ressentirons plus concrètement les effets bénéfiques de la maternité de Marie".


Le Sanctuaire de Marie Auxiliatrice ne représentait pas pour Don Bosco uniquement la construction d'une plus grande église pour le nombre toujours croissant de garçons de l'oratoire, mais une étape fondamentale de sa croissance spirituelle et charismatique, une expérience qui a contribué de manière décisive à faire de lui "le grand apôtre de Marie Auxiliatrice" dans le monde entier. A côté du Sanctuaire, l'ADMA est née comme une expression simple et pratique de la confiance de Don Bosco en Marie, reconnue en particulier comme le secours des Chrétiens. Aux Associés, Don Bosco propose la dévotion à Marie comme un moyen de consolider et de protéger la foi catholique du peuple chrétien et de l'impliquer dans le travail apostolique et éducatif, en valorisant la religiosité populaire et en l'orientant vers la sagesse évangélique. De cette façon, les Associés deviennent un signe de l'amour de Dieu et de Marie, capable de répandre la paix et l'amour entre les hommes. La foi en Jésus-Christ et la confiance en Marie Auxiliatrice les poussent à promouvoir l'évangélisation dans l'éducation des jeunes, dans les familles et dans tous les domaines de la vie, avec engagement et témoignage de vie, sans se laisser tromper par la logique de l'indifférence et de l'égoïsme. Le style est caractérisé par la familiarité, la simplicité (aspects essentielles et accessibles à tous) et le sens pratique, selon l'esprit de Don Bosco : toucher l'aide de Marie dans l'Église et dans l'expérience quotidienne.


Tout ceci n'est possible qu'en reconnaissant que Jésus et Marie sont vivants et sont présents et actifs dans le concret de notre vie, comme nous le rappelle le Père Viganò:


"La Résurrection est un fait concret qui ne s'est réalisé, jusqu'à présent, que dans deux individus de notre race humaine : Jésus et Marie [...] Nous, en nous proposant d'imiter le disciple bien aimé dans son "geste di prendre Marie dans sa maison", nous voulons approfondir avec sérieux le fort réalisme de la Résurrection [...] selon le style concret conforme à l'esprit de Don Bosco et caractéristique de sa dévotion à la Vierge sous le titre d'Auxiliatrice".


Gian Luca et Mariangela Spesso

Posts récents

Voir tout

ความคิดเห็น


LogoAdma2015PayoffADMA-OnLine_edited.png
bottom of page