top of page

Briller, écouter et ne pas craindre

Chers amis,

nous avons vécu un été plein d'événements importants pour l'Église universelle, comme les JMJ de Lisbonne, et aussi inattendus et importants pour notre Famille salésienne, comme la nomination du Recteur Majeur Don Angel comme cardinal par le Pape François, nomination qui sera officialisée lors du consistoire du 30 septembre.


Autant d'événements et en même temps autant de dons que le Seigneur dispense à son peuple sur son chemin, à travers l'Esprit Saint et la médiation de ceux qui se mettent avec confiance et disponibilité à son service.

Dans son homélie du 6 août, lors des Journées Mondiales de la Jeunesse, le Pape François a montré aux jeunes comment se frayer un chemin dans le monde et dans leur vie quotidienne à travers trois mots : briller, écouter et ne pas avoir peur.


Brillez parce que - dit le pape - "aujourd'hui nous avons besoin d'une petite lumière, d'un éclair de lumière qui est l'espérance pour affronter tant d'obscurités qui nous assaillent dans la vie, tant de défaites quotidiennes, pour les affronter avec la lumière de la résurrection de Jésus. Car il est la lumière qui ne s'éteint pas, il est la lumière qui brille même dans la nuit".


Écouter parce que "tout ce qu'il y a à faire dans la vie tient dans ce mot : écoutez Lui. Écoutez Jésus. Tout le secret est là... Parce qu'il a des paroles de vie éternelle pour nous, il nous révèle que Dieu est Père, qu'il est amour. Il nous montre le chemin de l'amour".


N'ayez pas peur parce que "à vous, jeunes, qui pensez parfois que vous n'y arriverez pas - un peu de pessimisme nous assaille parfois - ; à vous, jeunes, qui êtes tentés en ce moment de vous décourager, de vous juger peut-être insuffisants ou de cacher votre douleur en la masquant par un sourire ; à vous, jeunes, qui voulez changer le monde - et c'est bien que vous vouliez changer le monde - et qui voulez lutter pour la justice et pour la paix ; à vous, jeunes, qui mettez de l'effort et de l'imagination dans votre vie, mais qui avez l'impression que cela ne suffit pas ; à vous, jeunes, dont l'Église et le monde ont besoin comme la terre a besoin de pluie; à vous, jeunes, qui êtes le présent et l'avenir ; oui, à vous, jeunes, Jésus dit aujourd'hui : "N'ayez pas peur ! "N'ayez pas peur !


Ces paroles adressées aux jeunes sont un signal pour nous tous et, en tant que Famille salésienne, elles nous montrent aussi comment vivre la nomination du Recteur Majeur Don Angel comme Cardinal. C'est une occasion, en tant que fils et filles de Don Bosco, de briller par l'espérance, un événement à vivre en écoutant la volonté du Seigneur et sa parole et en nous confiant enfin sans crainte, en remerciant notre Recteur Majeur pour sa disponibilité et son obéissance.


Nous avons récemment fait l'expérience de la mémoire de saint Maximilien Kolbe, qui nous rappelle dans ses écrits que "Dieu est tout : lui seul est infini, très sage, très clément Seigneur, créateur et Père, commencement et fin, sagesse, puissance et amour. Tout ce qui existe en dehors de Dieu a de la valeur dans la mesure où il se réfère à lui, qui est le créateur de toutes choses, le rédempteur des hommes, la fin ultime de toutes les créations. Il nous manifeste sa volonté et nous attire à lui par l'intermédiaire de ses représentants sur terre, voulant se servir de nous pour attirer à lui d'autres âmes et les unir dans une charité parfaite. Considère, mon frère, combien grande est, par la miséricorde de Dieu, la dignité de notre condition. Par la voie de l'obéissance, nous dépassons les limites de notre petitesse et nous nous conformons à la volonté divine qui, par sa sagesse et sa prudence infinies, nous guide à agir avec droiture. En adhérant à cette volonté divine à laquelle aucune créature ne peut résister, nous devenons plus forts que tout".


Et saint Maximilien nous rappelle encore comment laisser Marie nous aider sur notre chemin : "Toutes ces choses, nous les obtiendrons plus facilement par l'intercession de la Vierge Immaculée que Dieu, dans sa bonté, a fait dispensatrice de sa miséricorde. Il ne fait aucun doute que la volonté de Marie est la même que celle de Dieu. En nous consacrant à elle, nous devenons entre ses mains des instruments de la miséricorde divine, comme elle l'a été entre les mains de Dieu.


Laissons-nous donc guider par elle, laissons-nous conduire par la main, calmes et sûrs sous sa conduite. Marie pensera à tout pour nous, elle pourvoira à tout, et en supprimant toutes les angoisses et les difficultés, elle viendra promptement au secours de nos besoins corporels et spirituels".


Prions donc pour don Angel et pour son nouveau service dans l'Église, tandis qu'en tant que Famille salésienne nous nous préparons à vivre cette nouvelle année pastorale, qui nous conduira au 9e Congrès international de Marie Auxiliatrice de Fatima, pour lequel les inscriptions seront bientôt ouvertes.

Comments


LogoAdma2015PayoffADMA-OnLine_edited.png
bottom of page