top of page

DES ÉVANGÉLISATEURS COMME MARIE

Chers amis de l'ADMA,

l'Église catholique vit le mois d'octobre, consacré avant tout à l'éveil de l'esprit missionnaire universel chez tous les fidèles. Au cours de ce mois, appelé "Mois des missions", l'animation missionnaire est intensifiée. L'Église invite les chrétiens du monde entier à prendre conscience de leur responsabilité commune dans l'évangélisation du monde. À cette fin, elle encourage tous les fidèles à être missionnaires, en les informant sur les missions dans le monde, leurs besoins et l'importance et l'urgence d'y participer activement. Elle propose cinq objectifs principaux : faire connaître l'activité missionnaire de l'Église ; faire comprendre à tous les fidèles l'importance des missions dans le monde d'aujourd'hui; stimuler la ferveur missionnaire de tous les fidèles et promouvoir les vocations missionnaires ; promouvoir la coopération spirituelle missionnaire par la prière et l'offrande de sacrifices pour les missions et les missionnaires du monde entier, et enfin promouvoir la coopération matérielle missionnaire en demandant un soutien financier pour les missions.


L'avant-dernier dimanche d'octobre, proclamé "Journée mondiale des missions", est le point culminant du mois. Cette journée est célébrée dans toutes les églises locales comme une fête du catholicisme et de la solidarité universelle. Le pape Pie XI a été la force motrice de la Journée mondiale des missions. Élu pape en 1922, il a manifesté sa sensibilité pour les missions, comme en témoigne la fête de la Pentecôte de cette année-là, lorsqu'il a interrompu son homélie, suscitant un silence de circonstance ; il a pris sa robe de soleil blanche et l'a fait circuler parmi les cardinaux, les évêques, les prêtres et les fidèles dans la basilique Saint-Pierre de Rome, devenant ainsi lui-même le collecteur d'une collecte en faveur des missions. À la demande des membres de la PMS, Pie XI institua la JOURNÉE MONDIALE DES MISSIONS le 14 avril 1926.


Il y a quelques mois, le pape François a entamé un nouveau cycle de catéchèse, consacré à un thème actuel et décisif pour la vie chrétienne : la passion pour l'évangélisation, c'est-à-dire le zèle apostolique.

Il s'agit d'une dimension vitale pour l'Église : la communauté des disciples de Jésus est née apostolique, elle est née missionnaire, elle n'est pas prosélyte, et dès le début, nous avons dû distinguer ceci : être missionnaire, être apostolique, évangéliser. La communauté des disciples de Jésus naît apostolique et missionnaire. L'Esprit Saint la façonne en "sortant", de sorte qu'elle ne se referme pas sur elle-même, mais qu'elle soit extravertie, témoin contagieux de Jésus, orientée vers l'irradiation de sa lumière jusqu'aux extrémités de la terre. Mais il peut arriver, et c'est parfois le cas, que l'ardeur apostolique, le désir d'atteindre les autres avec la bonne nouvelle de l'Évangile, diminue, devienne tiède. Parfois, elle semble s'éclipser, nous, chrétiens, nous refermons sur nous-mêmes et ne pensons pas aux autres. Mais lorsque la vie chrétienne perd de vue l'horizon de l'évangélisation, l'horizon de l'annonce, elle devient malade, elle se referme sur elle-même, elle s'atrophie. Sans zèle apostolique, la foi s'étiole. La mission, au contraire, est l'oxygène de la vie chrétienne : elle la vivifie et la purifie (Audience générale, 11 janvier 2023).


Sur ce chemin de l'évangélisation, nous nous tournons vers Marie. Nous rappelons que dans son exhortation apostolique "Evangelii Nuntiandi", le pape Paul VI a proclamé Marie "Étoile de l'évangélisation".


"Au matin de la Pentecôte, Marie a présidé par sa prière au début de l'évangélisation sous l'influence de l'Esprit Saint. Qu'elle soit l'étoile de l'évangélisation toujours renouvelée que l'Église, docile au commandement du Seigneur, doit promouvoir et réaliser, surtout en ces temps difficiles et pleins d'espérance" (Paul VI, EN 82).


Paul VI nous dit que Marie a été la première personne évangélisée, parce qu'ayant accepté d'être la mère de Jésus, le Fils de Dieu, elle a aussi été la première à ouvrir son cœur et à accueillir la Bonne Nouvelle du Salut que Jésus apportait au monde. En même temps, Marie a été la personne qui a le mieux vécu l'Évangile, Marie est la plus haute réalisation de l'Évangile de Jésus. Marie est donc "l'étoile de l'évangélisation", parce que, par son exemple, elle nous invite à accueillir dans notre vie le message salvateur de son Fils ; elle nous répète constamment cette phrase qu'elle a prononcé un jour à Cana en Galilée et qui a rendu possible le premier miracle de Jésus, signe de sa divinité : "Faites tout ce qu'il vous dira" (Jn 2,5). Ces paroles de Marie résument sa mission dans l'Église et avec nous. Marie, Mère de Jésus et notre Mère dans l'ordre de la grâce, Mère de toute l'Église, des pasteurs et des fidèles, première et plus fidèle disciple et adepte de Jésus et de son message d'amour, nous rappelle constamment la nécessité pour nous tous de "faire ce que Jésus nous dit", de vivre comme Jésus nous l'a enseigné avec sa parole et sa vie, de faire de l'Évangile, de la Bonne Nouvelle, une réalité vivante et agissante dans le monde.


Comment pouvons-nous "évangéliser" aujourd'hui ? Marie, l'étoile de l'évangélisation, nous invite, nous qui croyons au Christ ressuscité et qui cherchons à le suivre, à à aimer Dieu par-dessus tout, en lui donnant la première place dans notre cœur et dans notre vie ; à nous abandonner avec confiance à sa Providence aimante ; à aimer nos frères et sœurs comme Jésus nous a aimés et continue à nous aimer ; à pardonner du fond du cœur les offenses qui nous sont faites et à demander pardon pour celles que nous faisons aux autres ; à affronter la vie avec joie et enthousiasme, avec foi et espérance ; à lutter sans peur et sans relâche contre le mal et le péché qui nous persécutent ; d'être lumière du monde et sel de la terre ; d'être pauvres en esprit, détachés de tout ce qui signifie d'une manière ou d'une autre l'esclavage et l'éloignement de Dieu ; d'être humbles et simples comme des enfants ; d'être compatissants et miséricordieux ; d'avoir le cœur et l'esprit purs ; d'aimer la vérité, d'en vivre et de la proclamer avec courage ; de travailler avec détermination à établir la justice dans le monde ; de construire la paix par nos actes quotidiens.


C'est un programme merveilleux pour évangéliser comme Marie, en ce mois d'octobre, le mois de Marie. Prions le rosaire avec l'intention évangélisatrice de toute l'Église. Que notre prière nous aide à nous renouveler en tant qu'évangélisateurs.


Renato Valera, Président de l'ADMA Valdocco.

Alejandro Guevara, Animateur spirituel ADMA Valdocco

コメント


LogoAdma2015PayoffADMA-OnLine_edited.png
bottom of page