top of page

L’AUXILIATRICE, BIEN PRÉPARÉS

Chers amis de l'ADMA,


Nous sommes déjà pleinement plongés dans le mois de Marie Auxiliatrice. Nos maisons et nos églises sont remplies de couleurs, une saine agitation vibre dans nos cœurs, nous voulons tous honorer la Mère de Jésus, qui est notre Mère. La créativité salésienne s'active pour partager dans nos lieux de vie, à travers des chants, des célébrations, des processions, des moments de prière, des événements populaires, des initiatives culturelles, éducatives et de solidarité, pour montrer avec la sincérité du cœur combien nous aimons Notre Dame de Don Bosco. En ces jours, des milliers de personnes s'approcheront de Marie pour la remercier des grâces reçues, des faveurs obtenues par son intercession ; pour continuer à prier pour tant de besoins, de situations, de personnes qui vivent dans le manque d'espérance, d'amour ; pour demander son intercession avec simplicité de cœur.


C'est une grande fête pour toute la famille salésienne, c'est la fête de notre Mère, elle mérite d'être préparée dans nos cœurs aussi, pas seulement avec des décorations extérieures. Don Bosco souhaitait que les enfants de l'Oratoire profitent de cette fête pour convertir leur vie et grandir spirituellement à l'exemple de Marie. L'un des moyens les plus efficaces de la pédagogie salésienne est le sacrement de la confession, que Don Bosco recommandait avec ferveur pendant le mois de mai.


Il y a 150 ans, précisément dans la nuit du 31 mai 1873, Don Bosco a fait cette importante déclaration après la prière, alors qu'il disait "bonne nuit" aux élèves, en disant que c'était le "résultat de ses prières" et que cela "venait du Seigneur" (rêve).


"Pendant toute la durée de la neuvaine de Marie Auxiliatrice, et même pendant tout le mois de mai, au cours de la Messe et dans mes autres prières, j'ai toujours demandé au Seigneur et à la Vierge la grâce de me faire connaître ce qui envoie le plus de gens en enfer. Je ne dirai pas si cela vient du Seigneur ou non ; je peux seulement dire que presque chaque nuit, j'ai rêvé que c'était le manque d'intention ferme dans les confessions. Je voyais alors des jeunes gens sortir de l'église pour se confesser, et ils avaient deux cornes.


Comment cela se fait-il ? me suis-je dit. - Eh ! cela vient de l'inefficacité des intentions faites dans la confession ! Et c'est pourquoi tant de gens se confessent même souvent, mais ils ne s'amendent jamais, ils confessent toujours les mêmes choses. Il y a ceux (maintenant je fais des hypothèses, je n'utilise rien de la confession, parce qu'il y a le secret), il y a ceux qui au début de l'année avaient une mauvaise note et qui maintenant ont la même note. D'autres ont murmuré au début de l'année et continuent avec les mêmes fautes. J'ai cru bon de vous le dire, parce que c'est le résultat des pauvres prières de Don Bosco ; et cela vient du Seigneur. Il n'a pas donné d'autres détails sur ce rêve en public, mais il est certain qu'il l'a utilisé en privé pour encourager et avertir ; et pour nous, même le peu qu'il a dit, et la forme dans laquelle il l'a dit, reste une sérieuse admonestation à rappeler fréquemment aux jeunes ". [MB X, 56].


C'est Don Bosco lui-même qui nous invite à faire une bonne confession pendant la neuvaine avec des intentions fermes et décisives. Nous savons que lorsque nous nous approchons de Dieu avec un cœur repentant et que nos bonnes intentions sont justes, le pardon du Seigneur ne manque pas et sa grâce remplit nos âmes. Mais en même temps, cette démarche est stérile si elle n'est pas accompagnée d'œuvres de miséricorde envers nos frères et sœurs.

Ce serait comme recevoir une graine d'un bel arbre et ne pas la planter pour qu'elle porte des fruits abondants et contribue à satisfaire la faim d'amour et d'espérance de tant de personnes. Nous savons que la réconciliation nous donne la joie du pardon du Père, qu'elle reconstruit la communion avec nos proches: époux, frères et sœurs, enfants, amis, connaissances, qu'elle nous aide à être "tous frères" et qu'elle purifie nos intentions apostoliques, nous mettant toujours au service de la mission. La confession est une occasion de nous laisser embrasser par le Père miséricordieux, de nous laisser embrasser par son amour tendre et patient.


Prions

Père, nous savons que tu portes le trésor inestimable de ta vie dans des vases fragiles, marqués par la faiblesse et le péché ; fais-nous entendre ta voix, qui nous appelle toujours à la conversion, et accorde-nous de répondre avec vigilance, avec un repentir sincère et avec un pardon fraternel et généreux.

Réconciliés avec toi par la passion du Christ, à travers le sacrement de la pénitence, accorde-nous de grandir dans la pureté et la sainteté et d'être accueillis, avec nos jeunes, dans ton étreinte paternelle. Par Jésus Christ notre Seigneur


Nous vous invitons à préparer une belle fête de Marie Auxiliatrice avec une sainte confession dans votre cœur. Écouter l'invitation de notre Père Don Bosco est un chemin sûr vers une vraie croissance intérieure et une bonne fête.

Bonne fête de Marie Auxiliatrice à tous.



Renato Valera, Président ADMA Valdocco.

Alejandro Guevara, Animateur Spirituel ADMA Valdocco.

Comments


LogoAdma2015PayoffADMA-OnLine_edited.png
bottom of page