top of page

« LA COMMUNICATION EST UNE AFFAIRE DU CŒUR »: « SAINT FRANÇOIS DE SALES COMMUNICATEUR.

François est bien connu comme le saint de la douceur.



La douceur, au niveau de la communication, dans le contexte général de son œuvre, peut être considérée comme sa grande capacité cognitive et affective à écouter l'écho de la vie des gens, dans son rapport conversationnel, à comprendre le sens concret des choses, à observer les gens, prendre soin et protéger. La communication intégrale se manifeste pas tellement dans « dans l'élaboration argumentative ou discursive, mais elle essaie de communiquer en harmonie avec la fréquence des choses, dans le ton qui traduit la visibilité et la sonorité propre aux choses. » Lorsqu'il parle de comment faire un bon sermon, il fait des déclarations qui montrent sa profonde intelligence affective : « Je ne peux pas parler de Dieu sans émotion, » « nos paroles doivent sortir du cœur plutôt que de la bouche. On a beau dire, mais le cœur parle au cœur et la langue ne parle qu'aux oreilles. » Que chaque sermon soit toujours « un sermon d'amour. » …


Pour François de Sales, la relation humaine doit être naturelle et manifester une spontanéité paternelle et fraternelle. Cette attitude permet au communicateur d'être proche des gens, de susciter un sentiment de joie. Cette manière permet l'ouverture et la confiance dans la relation et fait en sorte que la personne se place dans un état d'acceptation du message. Dans la spontanéité, les personnes s'ouvrent et se manifestent avec gratuité et joie. François a dit à cet égard : « Je viens maintenant d'avoir fait le catéchisme, où avec nos enfants nous nous sommes amusés à faire rire un peu le public, à sourire des masques et des danses ; j'étais dans un moment de bonne humeur, et un public nombreux m'a invité avec ses applaudissements à être un enfant avec des enfants... Que Dieu me fasse vraiment un enfant dans l'innocence et la simplicité. »


Communiquer est un don et un engagement, une construction au niveau humain, spirituel et culturel. L'étude est aussi une prière. Il insiste beaucoup auprès de son clergé sur l'indispensable nécessité de la formation, de l'éducation et de la formation solide de ses prêtres. « La science, a-t-il exhorté, est le huitième sacrement de la hiérarchie de l'Église. » Partant de son expérience d'étude et d'étude scientifique, il savait que la spiritualité de l'étude était très importante pour dialoguer avec la culture et répondre aux besoins spirituels et pastoraux du contexte culturel dans lequel il vivait.



Texte intégral de l'article

https://www.infoans.org/fr/sections/approfondissement/item/14776-rmg-la-communication-est-une-affaire-de-coeur-le-deuxieme-article-de-la-serie-saint-francois-de-sales-communicateur-pelerinage-interieur-sagesse-dans-l-art-de-communiquer

Comments


LogoAdma2015PayoffADMA-OnLine_edited.png
bottom of page