top of page

LE REVE DE DIEU DANS NOTRE VIE

Chers amis,

Cette année, le 9ème Congrès International de Marie Auxiliatrice se tiendra à Fatima, du 29 août au 1er septembre 2024, et le thème sera : " Moi, je te donnerai la maîtresse ", en accord avec l'Etrenne du Recteur Majeur et en célébrant le 200ème anniversaire du rêve de neuf ans de Don Bosco.

L'importance de Marie comme maîtresse dans la spiritualité salésienne se manifeste d'une manière toute particulière dans l'histoire du rêve de neuf ans de saint Jean Bosco, qui l'a profondément marqué et l'a guidé sur son chemin spirituel et pastoral tout au long de sa vie. Ce rêve-prophétie éclaire également ce parcours de préparation au Congrès de Fatima.

Il est sans doute opportun de rappeler une partie de l'histoire dans laquelle Jésus présente Marie comme "la maîtresse", car c'est à partir de ces paroles que nous ferons des réflexions.


"Qui êtes-vous pour m'ordonner l'impossible ?

- C'est justement parce que ces choses te semblent impossibles que tu dois les rendre possibles par l'obéissance et par l'acquisition de connaissances.

- Où, par quel moyen vais-je acquérir la connaissance ?

- Je vous donnerai le maître, sous la discipline duquel vous pouvez devenir sages, et sans lequel toute sagesse devient folie.

- Mais qui es-tu, toi qui parles ainsi ?

- Je suis le fils de celle que ta mère t'a appris à saluer trois fois par jour.

- Ma mère me dit de ne pas fréquenter ceux que je ne connais pas, sans sa permission ; c'est pourquoi dis-moi ton nom.

- Mon nom, demande à ma mère.

À ce moment-là, j'ai vu à côté de lui une femme d'apparence majestueuse, vêtue d'un manteau qui brillait de tous côtés, comme si chacun de ses points était une étoile brillante. Alors que mes questions et mes réponses devenaient de plus en plus confuses, il me fit signe de m'approcher d'elle, me prit gentiment par la main et me dit :

- Regarde.

En regardant, j'ai vu que ces enfants s'étaient tous enfuis, et à leur place j'ai vu une multitude d'enfants, de chiens, d'ours et de plusieurs autres animaux.

- Voici ton champ, voici l'endroit où tu dois travailler. Rends-toi humble, fort et robuste, et ce que tu verras de ces animaux en ce moment, tu le feras pour mes enfants.


La rencontre commence par une question stimulante: "Qui es-tu, toi qui m'ordonnes quelque chose d’impossible? Cette question sert de porte d'entrée à un voyage dans la sagesse, où la figure de Marie est révélée comme la clé qui permet de débloquer l'apparemment impossible. Dans la perspective de ce dialogue révélateur, la profondeur et la pertinence de Marie en tant maitresse seront explorées.


La première indication vient de Jésus, le berger et le guide: "C'est justement parce que ces choses vous semblent impossibles que vous devez les rendre possibles par l'obéissance et l'acquisition de la connaissance. Tout enseignement découle "du Maître". L'obéissance est présentée comme la clé qui ouvre la porte de la connaissance, montrant l'importance du lien intime entre l'humilité et la connaissance, suggérant qu'un apprentissage efficace exige non seulement la recherche active de la connaissance, mais aussi la volonté de se soumettre aux conseils d'un enseignant. Dans ce contexte, Marie est présentée non seulement comme maîtresse qui enseigne, mais aussi comme celle qui montre le chemin de la compréhension par l'humilité, dont elle est aussi un exemple.


"Où, par quel moyen vais-je acquérir la connaissance ?" est une question qui révèle chez Jean Bosco une soif de savoir qui résonne dans son cœur. La réponse, énigmatique et divine, désigne Marie comme la dispensatrice sous la discipline de laquelle la sagesse sera atteinte. Marie devient ainsi le lien entre le petit Jean et la source même de la connaissance qu'est Jésus, une connaissance guidée par Marie, bien plus profonde que la connaissance ordinaire, puisque le but ultime sera d'atteindre la sagesse, le don de l'Esprit.


L'intrigue s'intensifie lorsque le petit Jean cherche à connaître l'identité de la personne qui lui parle de manière si énigmatique. "Demandez mon nom à ma mère", répond-il. Cette belle révélation ajoute une couche supplémentaire à l'importance de Marie en tant qu'enseignante, puisqu'elle est également présentée comme une "Mère" ayant un lien avec le divin, offrant ainsi son enseignement comme sacré et transcendantal. Le secret du nom de cet homme invite sans aucun doute le petit Jean à explorer la relation avec le transcendantal, à reconnaître que la sagesse n'est pas seulement une connaissance intellectuelle, mais un lien spirituel avec la source même de l'être, et c'est là que Marie-Mère joue un rôle très important.


La description de Marie comme une figure majestueuse, vêtue d'une robe brillante, ajoute une dimension céleste à son importance en tant qu'enseignante. Le manteau brillant comme des étoiles suggère que son enseignement illumine les esprits tout comme les étoiles illuminent l'obscurité du ciel nocturne. Marie n'est pas seulement l'enseignante qui fournit des informations; elle est la source d'une sagesse qui illumine le chemin, dissipant les ténèbres de l'ignorance.


Jean Bosco est conduit à un moment particulier de révélation lorsque Marie l'invite à "regarder". Ce regard révèle une profonde transformation. Les enfants agressifs disparaissent pour laisser place à une multitude d'animaux apprivoisés et tranquilles. Ce changement symbolise une métamorphose, indiquant que, sous la tutelle de Marie, la vision du monde se transforme. Le champ devient la scène sur laquelle Jean travaille, ce qui indique que l'enseignement de Marie n'est pas seulement une abstraction, mais une instruction qui doit être transformée en réalité. "Voici ton champ, voici l'endroit où tu dois travailler. Rends-toi humble, fort, robuste...".

Les paroles de Marie sont un appel à l'action. Marie ne guide pas seulement dans la sphère intellectuelle, mais elle instruit aussi dans la pratique de la sagesse. L'instruction de devenir humble, fort et robuste indique que son enseignement est un processus, un chemin de transformation intérieure, un projet de vie pour le bien de soi-même et des autres.


Ainsi, en préparation de ce congrès et au cours de celui-ci, une invitation est faite à se laisser envelopper par les paroles et les conseils de Marie, notre mère et notre maitresse. Qu'il s'agisse de démêler l'impossible ou de mettre en évidence le lien entre humilité et connaissance, Marie apparaît comme un guide qui ne se contente pas de transmettre des informations, mais qui conduit ceux qui se laissent enseigner par elle à une connexion plus profonde avec le divin. En définitive, l'importance de Marie, maitresse, réside dans sa capacité à éclairer le chemin de la réalisation spirituelle, en nous invitant non seulement à rechercher la sagesse, mais aussi à la vivre. Marie, la maîtresse divine, devient la boussole qui nous oriente vers le bien, révélant ce qui semble impossible et nous guidant vers une compréhension plus profonde du but de l'existence.


Pour nous préparer à ce moment important, un cours de formation est en cours d'organisation et le matériel proposé est disponible sur le site de l'ADMA, www.admadonbosco.org/adma-on-line.

Des informations sur l'événement sont disponibles sur le site web du Congrès, www.mariaauxiliadora2024.pt.

De même que Marie a guidé et enseigné aux trois enfants bergers de Fatima l'horreur du péché et la beauté de la vertu, de même qu'elle a guidé Jean Bosco tout au long de sa vie sur un chemin d'obéissance et d'humilité, de même peut-elle guider la Famille salésienne vers ce Congrès qui est déjà imminent. Sous sa protection et guidés par sa main, nous voulons nous aussi réaliser le rêve de Dieu dans nos vies.

 

Don Gabriel Cruz Trejo, sdb, Animateur spirituel ADMA Valdocco.

Renato Valera, Président ADMA, Valdocco

Comments


LogoAdma2015PayoffADMA-OnLine_edited.png
bottom of page