top of page

Sur la route du Paradis


Saint Louis Marie Grignion de Montfort, dans son "Traité de la vraie dévotion", écrit que la médiation spéciale de Marie dans la vie de ses enfants est possible parce que, de toutes les créatures, elle est la plus "conforme" à Jésus-Christ, c'est-à-dire celle qui lui ressemble le plus et qui est la plus proche de lui.

Pour être de vrais dévots, il est important de renouveler les promesses du baptême, qui impliquent le renoncement au mal et au péché et l'adhésion totale au Christ.

En tout cela, aimons Marie et laissons-nous aimer par celle qui nous prend par la main pour nous conduire à Jésus.

Un autre passage du Recteur Majeur affirme : "Marie est Mère et Maîtresse et elle nous soutient, afin que nous puissions "voler" sur le chemin de la sainteté".

C'est un appel simple, accessible à tous, qui distingue la dimension populaire de notre Association. Cependant, il nous est proposé de vivre la "vraie dévotion", un échange d'amour avec Marie qui valorise notre relation avec Dieu et avec notre prochain.

Les membres de l'ADMA sont invités à apporter ce cadeau à tous les environnements dans lesquels ils travaillent, en vivant leur vocation chrétienne avec intensité.


Don Bosco nous vient en aide, comme le rappelle Don Pietro Brocardo:

"Don Bosco, un saint plein de Dieu, est en même temps un saint plein de Marie. Toute sa vie, en effet, tourne, après Dieu et dans la dépendance de Dieu, autour de la Vierge".


Dans l'expérience de Don Bosco, l'amour pour Marie et l'amour pour l'Eucharistie vont toujours ensemble, ce sont les deux piliers qui soutiennent la vie et la mission de l'Église.

De même, les "dévots" de Marie Auxiliatrice sont invités à être des protagonistes de la célébration eucharistique, en offrant leur propre vie, leurs joies et leurs travaux, afin que la communion grandisse dans la famille, dans le milieu de travail et dans les communautés ecclésiales.


Marie est un maître de sagesse, elle est un prophète, mais elle est aussi une femme concrète du peuple, active et rendue sage par les expériences de la vie quotidienne.

La figure de Mamma Margaret rappelle beaucoup l'imagerie mariale de Don Bosco et nous rappelle encore une fois que les "dévots" de Marie Auxiliatrice doivent être des prophètes de leur vie, des témoins courageux capables d'accompagner les autres.


Le Père Ángel conclut ce chapitre en nous présentant le beau tableau de Marie Auxiliatrice dans la basilique du Valdocco, où Marie est représentée majestueusement, entourée de la cour céleste, avec la couronne sur la tête et le sceptre à la main : une reine puissante dans la lutte contre le mal.


Marie intervient quotidiennement dans nos vies et, même dans les moments les plus difficiles, elle maintient allumée la lumière de l'espérance.


Andrea et Maria Adele Damiani

Comments


LogoAdma2015PayoffADMA-OnLine_edited.png
bottom of page