Neuvaine à Marie Auxiliatrice promue par St Jean Bosco

maria-ausiliatrice-1.jpg


Quand on demandait quelques grâces à Don Bosco, il avait l’habitude de répondre:

“Si vous voulez obtenir une grâce de la Ste Vierge, faites une neuvaine” (MB IX, 289).


Une telle neuvaine, selon le saint, devait être faite, si possible, “dans une église et avec beaucoup de foi”, et elle était toujours un acte d’hommage à l’Eucharistie. Les dispositions de l’âme afin que la neuvaine soit efficace sont, pour Don Bosco, les suivantes :

  • Ne pas avoir espoir dans les vertus des hommes, mais foi en Dieu;

  • Que la demande soit basée totalement sur le Saint Sacrement, source de grâce, de bonté et de bénédiction, et qui s’appuie sur la puissance de Marie que Dieu veut glorifier sur la terre;

  • Qu’en tous les cas on mette la condition du “fiat voluntas tua” et si c’est pour le bien de l’âme de celui pour qui on prie.


Réciter, pendant neuf jours de suite:

  • 3 Pater, Ave, Gloria au très St Sacrement avec la jaculatoire: «Loué et remercié soit à tout moment le Très Saint Sacrement».

  • 3 ‘Salve Regina’, avec la jaculatoire: «Marie, secours des chrétiens, prie pour nous».



Souvenez-vous, ô Très miséricordieuse Vierge Marie, qu’on n’a jamais entendu dire qu’aucun de ceux qui ont eu recours à votre protection, imploré votre assistance ou réclamé vos suffrages, ait été abandonné. Animé de cette confiance, ô Vierge des vierges, ô ma Mère, je viens vers Vous, et gémissant sous le poids de mes péchés, je me prosterne à vos pieds. O Mère du Verbe Incarné, ne méprisez pas mes prières, mais écoutez-les favorablement et daignez les exaucer. Amen.



Conditions requises:

· S’approcher aux Sacrements de la Réconciliation et de l’Eucharistie.

· Donner une offrande ou son propre travail personnel pour soutenir les œuvres d’apostolat, de préférence en faveur de la jeunesse.

· Raviver la foi en Jésus Eucharistie et la dévotion à Marie Auxiliatrice.